À propos

Tabita Rezaire

Tabita Rezaire est une artiste franco-guyano-danoise dont l’art se déploie à l’intersection de la pensée afroféministe, de la métaphysique, de la politique et de la technologie. Sa pratique puise dans les récits des sciences de l’information et de la communication, là ou les cybernétiques végétale, technologique et spirituelle se rencontrent.


Naviguant dans les mémoires digitales, corporelles et ancestrales comme des territoires de luttes, mis à mal par les histoires coloniales dont l’héritage tangible reste indiscutable dans les sociétés contemporaines, le travail de Tabita Rezaire nourrit une critique de nos capacités à se connecter. En se délaissant des mécanismes de la colonialité et de ses hiérarchies oppressives, la technologie devient un espace de possibles, ou les outils de connexion abritent tant des interfaces du monde organiques, spirituelles qu’électroniques. 

Dans les vidéos de Tabita Rezaire, les savoirs traditionnels sont révélés en tant que savoirs scientifiques, et ainsi déploient des espaces fertiles pour le reconditionnement des fictions historiques. Adepte d’une archéologie des réseaux de communication, Tabita Rezaire milite pour des technologies émancipatrices encodées dans les récits cosmologiques, les tissus organiques et métaphysiques. 

Médias

MamellesAncestrales4.jpg

Mamelles ancestrales

S’inspirant des cercles mégalithiques sénégambiens, des débris spatiaux, et des sciences de l’archéologie, l’astronomie, la numérologie et théologique, ainsi que de la compréhension africaine du cosmos, l’oeuvre Mamelles Ancestrales s’attache à établir des voies entre le ciel et la terre, les vivants et les morts pour dévoiler un monde où les corps célestes, minéraux et organiques chantent ensemble. 

A toutes les époques, les différentes cultures du monde se sont toujours tournées vers le ciel pour comprendre les mystères de l’univers. L’observation du ciel à grandement impacté l‘architecture, la navigation, l’agriculture, la politique et les arts.
Avec Mamelles Ancestrales, Tabita Rezaire part en quête de nos ancêtres et des méthodes employées pour appréhender les dimensions célestes et s’y connecter, en confrontant notre appétit actuel de conquête spatiale. 

Le film est le résultat de rencontres sur cinq sites mégalithiques : Sine Ngayene, Wanar et Soto au Senegal, et Wassu et Kerbatch en Gambie, où une constellation
de récits s’assemblent pour percer le mystère des milliers de monuments qui parsèment la frontière sénégambienne. Décrit comme des sites de mariées pétrifiées, des sépultures, d’anciens observatoires, des monuments cérémoniaux, des lieux hantés ou encore des dispositifs de transmissions d’énergie, pour Rezaire les sites mégalithiques deviennent le centre d’une recherche scientifique, mystique et cosmologique. 

Aux travers d’histoires et de savoirs partagés par les gardiens de sites, les populations riveraines, des astronomes, archéologues, et théologiens, Mamelles Ancestrales part à la poursuite d’une ancienne civilisation africaine et ce pour mieux comprendre la nôtre. Cette dance de géométries circulaires est imaginée comme une méditation sur l’espace pour dégager des voies de communication entre le cosmos et l’humanité.